Oiseau de mer

Oiseau de mer

Appelé également oiseau marin.

On recense actuellement 305 espèces d'oiseaux de mers regroupées en 8 familles.
On retrouve d'extraordinaire variété d'oiseau de mer, de taille, couleurs, modes d'alimentation totalement différents. Certaines sont capable de voler sur de très longues distances pour se nourrir, tandis que d'autre sont dans l'incapacité de voler, mais son capable de nager. Cependant, les oiseaux marins partagent un certain nombre de caractéristiques communes. Nous vous proposons de découvrir 7 variétés des plus courantes. Des détails complets sur chacune d'entre elles, illustrée de photos qui vous permettrons de les reconnaisses plus facilement à l'avenir. Le milieu marin est parfois rude et soumet nos oiseaux à des défis journellement, recherche de nourriture, reproduction, survie face aux multiples prédateurs.
Voici les 8 familles d'oiseaux de mer, les Laridés qui comprend 5 subdivisions, les Phaethontidés, Sulidés, Phalacrocoracidés, Pélécanidés, Frégatidés, Sphéniscidés, et enfin les Procellariidés qui comprend 3 subdivisions. Cette dernière est la plus grande puisqu'elle comporte plus de 100 espèces différentes.

7 espèces d'oiseaux de mer

Voici 7 espèces d'oiseaux marin les plus populaires

Mouette
Mouette


Les mouettes sont des oiseaux faisant partie de la sous-famille des Larinae. Oiseau côtier, la mouette fait partie des espèces les plus communes de nos littorales. On distingue plus de 8 variétés différentes de mouettes comme la mouette rieuse, à queue fourchue, blanche, rosé, de sabine, obscure, tridactyle, scopuline. Cet oiseau est devenu célèbre notamment grâce à son cri, le fameux cri desmouettes si distinctif. Retrouvez la fiche détaillée de la Mouette rieuse »

Pélican
Pélican


Le pélican unique représentant de la famille des Pelecanidae. Oiseau disgracieux pouvant pesé plusieurs kilogrammes. Effectivement, les pélicans ont une morphologie bien particulière, notamment la poche extensible située sous leur énorme bec. Grand oiseau atteignant près de 3 mètres d'envergure, les pélicans fréquentent essentiellement les étendues d'eau libre, on les retrouve sur les côtes et à l'intérieur des terres. Vivant principalement dans les régions tropicales jusqu'aux zones tempérées. Voire la fiche complète du pélican blanc »

Albatros
Albatros


L’albatros appartient à l'ordre des Procellariiformes. Ces volatiles détiennent le record, les plus grandes envergures de toutes les espèces d'oiseaux actuels avec près de 3.4 mètres. Avantage certain de posséder de si grandes ailes, une capacité à planer hors du commun, la possibilité de voyager sur de grandes distances, cependant cette envergure exceptionnelle n'a pas que des avantages, effectivement, les albatros ressentent de grande difficulté à prendre leur envol. Retrouvez toutes les informations sur l'abatros »

Cormoran
Cormoran


Les cormorans appartiennent à la famille des Phalacrocoracidae, elle est composée de 3 genres et regroupe 36 espèces. Le cormoran se classe parmi les oiseaux aquatiques moyens, atteignant jusqu'à 100 cm d'envergure. Il possède un corps fin et allongé, son bec crochu est particulièrement puissant. Pesant près 3,5 kilogrammes pour un mâle adulte. Excellent nageur, il peut ainsi plonger en apnée jusqu'à une quarantaine de mètres de profondeur ce qui permet à l'oiseau d'attraper facilement ses proies. Désireux d'en apprendre plus, visitez la page spécial du Grand cormoran »

Manchot
Manchot


Le Manchot appartient à la famille Sphénisciformes, particularité de cette famille, leurs membres sont incapables de voler. Vivant essentiellement dans l'hémisphère Nord. Ces oiseaux sont par contre d'excellent nageur grâce notamment à la présence d'une couche dense de plumes courtes et raides sur leurs ailes. Ces animaux sont tellement à l'aise dans leurs milieux aquatiques, qu'ils ont la capacité de plonger jusqu'à 500 m de profondeur, performance inégalée dans le monde des oiseaux. Tous les détails sur le Manchot »

Goéland
Goéland


Oiseau marin issu de la famille des laridés, les goélands ressemblent étrangement à une mouette, il arrive fréquemment de confondre les deux espèces. On retrouve essentiellement le goéland proche des rivages, effectivement cette espèce ne s'éloigne guère des côtes. Concernant l'alimentation du goéland, l'oiseau n'est pas difficile, il se contente généralement d'animaux marins et parfois en cas de vache maigre, de charognes. Il existe actuellement une trentaine de variétés différentes, consultez notre page dédiée au goéland »

Pingouins
Pingouin


Le pingouin fait partie de la famille des Alcidés, les pingouins sont des oiseaux vivant essentiellement en colonie de plusieurs milliers voir centaines de milliers d'individus. Se nourrissant principalement de poissons et de petits crustacés, la mise à l'eau du pingouin reste toujours une épreuve, effectivement l'animal n'hésite pas à se jeter du haut des falaises pour pouvoir attraper ses proies. Le pingouin est l'une des rares espèces à pondre qu'un seul œuf, et cela, une fois par an. On estime actuellement la population des pingouins à 700 000 couples. En savoir plus ? Découvrez la fiche du pingouin »

Caractéristiques des oiseaux marins

Que différencie un oiseau marin d'une espèce terrestre ?

Il existe des différences notoires entre des oiseaux de mer et les terrestres, nous allons voir ensemble point par point ce qui change vraiment.


Le plumage, évidemment le point le plus important pour des oiseaux marins, sans un plumage particulier, impossible de plonger, flotter au simplement côtoyer le milieu marin. Comme tous les oiseaux d'eau, l'étanchéité des plumes est primordial. Il repose sur deux facteurs primordiaux,

1) Les contraintes thermiques, effectivement le pouvoir de refroidissement de l'eau est important, sans une étanchéité à toute épreuve impossible aux oiseaux de s'approcher du milieu, il mourrait de froid en quelques minutes.

2)  L'imperméabilité des plumes, des ailes mouillées, impossible à l'oiseau de prendre sont envol. Certaines espèces au moment de chasser, plongent à plusieurs mètres sous la surface, sans une étanchéité totale du plumage, il serait impossible à notre oiseau une fois remonter en surface de décoller, il serait alors une proie facile pour les prédateurs.


La couleur du plumage, on remarque que presque toutes les espèces marines sont de couleur unie, blanc, noir, gris, marron voire bicolore. Maintenant il est vrai que quelques variétés sont colorées, mais cette coloration est essentiellement concentré sur le bec et différencie le mâle d'une femelle. La différence de coloration entre la partie dorsale et ventrale de l'oiseau n'est pas du au hasard.

Les scientifiques se sont longtemps interrogé sur la signification de ce contraste dorso-ventral. L'hypothèse qui revient la plus fréquemment, avance l'idée qu'il s'agirait d'un colorations cryptiques, qui serait une sorte de camouflage par ombre inversée. Indispensable vis-à-vis des prédateurs et de leurs proies potentielles.


Des capacités uniques, effectivement les oiseaux aquatiques en générales, possèdent certaines capacités par rapport aux oiseaux terrestres, notamment la possibilité de nager en surface, de plonger et nager sous l'eau.

La majorité des oiseaux de mer peuvent flotter, mais certaines espèces comme les pingouins et manchots savent réellement nager, et cela, sur plusieurs centaines de mètres, ils imitent même la nage du dauphin, alternant saut et nage.

D'autres encore, ont la capacité incroyable de plonger, et de plusieurs dizaines de mètres de hauteurs, c'est justement pendant les périodes de chasses que les cormorans pratique l'art du plongeon.

Ils arrivent ainsi à descendre jusqu'à 45 mètres de profondeur, et cela, à une vitesse incroyable, rapide comme l'éclair, les proies n'ont aucune chance face à de tel spécialiste.


Régimes et modes d'alimentations

Zoophage, effectivement les oiseaux se nourrisent d'animaux.

Maintenant, cela peut être des animaux marins, des substances animales ou encore de la matière animal. On entend par animaux marins, poissons, crustacés, planctons, mollusques, coquillages.

L'alimentation et le mode alimentaire sont étroitement liée au milieu naturel où évolue l'espèce. Effectivement, les oiseaux des régions polaires ont des mœurs totalement différentes des espèces vivant dans les régions tropicales et tempérées.
  

La distance de prospection, autre facteur variable selon les espèces. On peut les classer en 3 catégories.

1) Les espèces côtières, on comprend par côtière, une distance de prospection ne dépassant pas 20 km du littoral. On retrouve notamment les cormorans, goélands et mouettes.

2) Les espèces néritiques, celles-ci s'éloignent pendant quelques jours des terres, cependant ces espèces parcourt de grande distance le long des côtes parfois plus de 50 km, puis reviennent nourrir leurs progénitures avec le fruit de leurs chasses. Manchots, pingouins, pour ne citer qu'eux.

3) Les espèces océaniques, on ne compte que quelques variétés de ce type, la prospection s'effectue en pleine mer plusieurs semaines durant. Pétrels, phaéthons, frégates comme exemples.


Les opportunistes, certaines espèces parcourt de grandes distances pour se nourrir, entraînant risques et dépenses d'énergie. Maintenant, certains oiseaux de mers se contentent de chaparder le butin aux autres oiseaux, n'hésitant pas à les harceler.

Frégates, labbes et autre goéland, véritable spécialiste en la matière, ils sont capables de faire régurgiter leurs victimes sous leurs harcèlements incessants. D'autres espèces, encore, parcourt les rivages à l'affût de la moindre défaillance des parents, ils s'attaquent sans hésiter à la progéniture vulnérable.


Pour conclure, la quantité alimentaire est propre à chaque espèce, elle varie en fonction des besoins du moment, obligation d'assurer un repas à leurs petits, alternance de chasse entre mâle et femelle protégeant les œufs, la météo, elle aussi à un impact non-négligeable dans la quantité de proie récolté.

©2020 - les-oiseaux.com / oiseau de mer